DIGITALE ANIME : L'ECHO DE LA COMMUNAUTÉ
DIGITALE ANIME : L'ECHO DE LA COMMUNAUTÉ

LES USA ACCUSENT HUAWEI DE VOL DE TECHNOLOGIES

LES USA ACCUSENT HUAWEI DE VOL DE TECHNOLOGIES

Ce n’est pas la grande entente entre Pékin et Washington … Et ce qui suit ne risque pas d’améliorer les relations entre les deux pays.


En effet, les Etats-Unis, par l’intermédiaire de son ministère de la Justice, a dévoilé ce lundi 28 janvier 2019, une liste de 13 chefs d’inculpation à l’encontre de Meng Wanzhou, la dirigeante de Huawei. Cette dernière a été arrêtée au Canada et Washington estime que le groupe de télécoms chinois a violé des sanctions américaines contre l’Iran. De plus, deux filiales du géant chinois sont accusées d’association de malfaiteurs ayant pour projet de voler des secrets industriels.
Parmi ces secrets, les filiales du groupe auraient voulu subtiliser des technologies cellulaires de l’américain T-Mobile dans son siège social situé à Bellevue dans l’état de Washington. Il s’agit ici de la technologie baptisée « Tappy », un robot imaginé et développé par l’opérateur américain afin de reproduire un doigt humain pour effectuer des tests sur ses appareils cellulaires.

Le gouvernement américain a dévoilé une longue liste de 13 chefs d’inculpation contre le groupe Huawei.
De son côté, la Chine a réagi par l’intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères qui a dénoncé des « manipulations politiques ». Pour le gouvernement Chinois, Washington n’a qu’une seule volonté : nuire au développement des sociétés technologiques de son pays.

Le groupe chinois, quant à lui, a expliqué dans un communiqué qu’aucune de ses filiales n’avaient violé la loi américaine. Huawei affirme également que sa dirigeante n’a rien a se reprocher et espère que « les tribunaux américains aboutiront à la même conclusion ».

Une étape supplémentaire dans le bras de fer commercial entre les USA et la Chine vient d’être passée. Ces accusations et ces chefs d’inculpation ne vont pas adoucir les relations diplomatiques entre les deux pays. L’arrestation au Canada, début décembre, de la fille du fondateur de Huawei, avait déjà provoqué pas mal de remous. Meng Wanzhou est actuellement en liberté surveillée à Vancouver dans l’attente d’une comparution devant un juge canadien le 6 février prochain dans le cadre d’une procédure d’extradition lancée par les Etats-Unis. Le gouvernement américain a d’ailleurs affirmé qu’une demande formelle d’extradition sera présentée avant le 30 janvier, la date butoir.

Et votre avis ? laissez un commentaire

About

Rédacteur en chef et directeur général de Digitale anime | Pop Culture journaliste web | Réalisateur | Organisateur d'événement diplômé en marketing et en topographie.

Digitaleanime.dz est vote site d'information, de revus, podcast, vidéo et émission sur la culture populaire Geek en Algérie et le monde. Notre équipe s'assurera de vous proposer qualiticienne des billets d'informations de qualités. On vous remercie pour votre confiance et temps que vous nous accorder.

Nos partenaires

DIGITALE ANIME ++

Citation de la semaine

"Life isn't short you just gotta do more. Don't be afraid to go left if they go right ! Think different"

(Logan Paul)